Par delà les sentiers

Par delà les sentiers :: par Audray

« Seul on peut aller plus vite, mais à deux on peut aller plus loin »

Cette citation me parle beaucoup. Je me suis toujours définie ainsi tant au niveau professionnel que dans mes loisirs. Mes expériences de course en sentiers, de randonnées et de voyages se sont souvent concrétisées, car nous étions au moins deux à les vivre. Ces sorties d’équipe, passées ou futures, ont toujours eu plus de valeur à mes yeux qu’un album photo partagé avec ceux qui n’y étaient pas. Difficile de reproduire les odeurs et les anecdotes des sentiers empruntés, car ceux-ci appartiennent uniquement au moment présent.

sentiers

Je suis de ces coureurs qui ne cherchent pas de podiums, mais qui tendent à progresser sur le plan personnel. Je pratique le trail running (course en sentier) depuis quelques années. Son rôle, essentiellement thérapeutique pour ma part, m’a sauvé de bien des maux et je le remercie grandement. Même s’il est prouvé que l’activité physique est grandement bénéfique pour les gens souffrant de dépression, je n’en étais pas trop convaincue jusqu’au moment où j’y ai été confronté. L’expression « santé mentale » parle d’elle-même et maintenant, c’est à mon tour de répandre la bonne nouvelle.

sentiers

La plupart du temps, j’opte pour des sorties d’ordre sociales dans lesquelles je ne cherche plus mon PB (personnal best), mais plutôt mon PH (personnal happiest, baptisé ainsi par Josée Prévost de la Maison de la Course)! Dans les courses organisées, je suis celle qui ralentit sa cadence pour savourer l’odeur des sapins dans le « Round Top » à Sutton; qui s’arrête pour admirer la vue au sommet du mont Orford; qui après avoir sué sa vie dans la « côte de l’enfer » – cette montée en face de singe baptisée ainsi par le Ultimate XC de St-Donat – s’exclame à tous que la vue est splendide !

sentier

Courir à deux, c’est partager tous ces plaisirs. Ça nous permet de nous perdre dans des sentiers inconnus sans trop frissonner, de ralentir quand c’est le temps, de nous challenger, de nous encourager et même parfois de nous aider à finir ‘’cette foutue ‘’ course trop longue à notre goût….

Le trail running, c’est

– courir à l’année dans le bois en se faisant traiter de fou et à se surprendre de répondre qu’il n’y a rien là.

– Vivre les dix premières minutes comme un enfer, mais vivre les suivantes comme du bonheur;

– le plaisir de courir sur des sentiers que l’on connaît par coeur, mais qui ne cessent de nous surprendre avec leurs changements de surfaces, de lumières, de floraison au fil des saisons;

– de s’évader et d’avoir le sentiment d’être seul (enfin !) au cœur d’un milieu naturel en perpétuelle transformation.

sentiers

La forêt nous oblige à vivre dans le moment présent et nous empêche de penser à autre chose que de mettre un pied devant l’autre sans trop faire fausse note dans les racines, les roches, la boue et les flaques d’eau souvent plus profondes que l’on pense ! La forêt décide souvent pour nous et c’est très bien ainsi.

La forêt est ma confidente et la personne avec qui je peux partager ce plaisir l’est tout autant.

Texte par Audray DeSerres
Photos par Marc-André Paillé

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterestby feather

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook