Le parc du Mont Orford :: mon terrain de jeu pour la course en sentier

par Éric Côté, collaboration Beau temps – Mauvais temps

J’ai la chance d’habiter à 20 minutes du parc du Mont Orford, en Estrie. En ce moment, je fais la transition de la course sur route vers la course en sentier. Ce parc de la Sépaq est un excellent endroit pour ça. Il y a des sentiers de toutes les longueurs et de tous les niveaux de difficultés. Je vous partage quelques coups de cœur.

Le Sentier du Pékan

Partant tout près de l’accueil Le Cerisier, la porte d’entrée du parc du Mont Orford, c’est un bon point de départ pour s’initier à la course en sentier. Relativement facile au niveau technique, il suit l’étang aux cerises pour atteindre la colline des pins. Il redescend ensuite vers le vieux camp. Cet aller-retour est d’environ 4km.

Si vous continuez sur le sentier du pékan pendant un peu plus d’un km, vous arriverez à un embranchement. En prenant à gauche, vous atteindrez le sommet de la colline de la serpentine. Vous aurez alors une vue superbe sur le Mont Orford et l’Étang aux Cerises. Si vous décidez de revenir à l’accueil, vous aurez parcouru un peu plus de 6 km.

Au lieu de tourner à gauche, si vous poursuivez sur le sentier principal, vous rejoindrez un sentier qui relie le refuge du Castor et le carrefour des randonneurs. Ce dernier vous donnera accès à la boucle du Mont chauve. Vous pouvez aussi atteindre le sentier des crêtes en passant par le refuge du Castor. L’aller-retour jusqu’au Castor est d’un peu plus de 8km avec un faible niveau de difficulté.

Sentier du pekan
 

Le Ruisseau des Chênes

L’entrée est située sur la route 112, près de la municipalité d’Eastman. La vue est superbe, surtout sur le premier kilomètre où l’on peut admirer les nombreuses cascades et chutes du ruisseau des Chênes. La montée se corse sur le prochain kilomètre jusqu’à un beau point de vue permettant d’admirer le lac Memphrémagog, le mont Owl’s Head, les monts Sutton et Jay Peak. On peut ensuite continuer jusqu’au Mont Orford. Le sentier débouche dans la piste 4km. Si vous décidez de poursuivre l’ascension du Mont Orford, vous aurez parcouru environ 5 km (aller seulement).

 
BTMT-orford-mae-0198

Le Mont Chauve

Le sommet du Mont chauve peut s’atteindre de différentes façons. Vous pouvez y accéder par le nord en garant votre voiture sur le chemin des Nénuphars où il croise la route 220. C’est un superbe parcours d’environ 10 km (aller-retour) avec de beaux points de vue entre les deuxième et troisième kilomètres. Le niveau technique est plus élevé avec beaucoup de racines et des sections rocheuses.

Mont Chauve par la 220

Vous pouvez aussi faire la boucle du Mont Chauve à partir du stationnement de la plage du lac Stukely. Encore une fois, c’est un parcours d’environ 10km. La première section, jusqu’au carrefour des randonneurs, est large et facile. Par la suite, vous pouvez choisir de faire la boucle en sens horaire, en commençant par le versant ouest, ou anti-horaire. L’ascension par le versant est est un peu plus longue mais la montée est plus graduelle et un peu moins difficile techniquement.

Si vous voulez faire le Mont Chauve mais souhaitez faire une plus longue course, vous pouvez partir de l’accueil le Cerisier et emprunter le sentier du pékan. L’aller-retour sera alors d’environ 16,5km.

 
boucle du mont chauve

Le Sentier des Crêtes

C’est ici que ça se corse. C’est le sentier le plus difficile techniquement et ayant le plus grand dénivelé. Vous pouvez stationner votre voiture à la Grande Halte, dans le parc du Mont Orford. Vous aurez alors 1,5 km à parcourir sur un sentier de gravier (piste cyclable) avant d’arriver au ponceau qui marque le début de l’Escalier du Nord. À partir d’ici, ça monte jusqu’au pic de la roche fendue. La vue y est superbe mais l’ascension n’est pas finie pour autant. Vous continuerez de monter jusqu’au pic de l’ours. Par la suite, c’est une succession de petites montées et descentes, avec un plus grand dénivelé lors du passage sur le mont Alfred-Desrochers. Vous déboucherez sur la piste La Grande Coulée. Vous pouvez alors rebrousser chemin ou décider de grimper la piste jusqu’au sommet d’Orford. La pente est très abrupte à cet endroit.

L’ascension du Pic de l’ours est environ 5km (aller seulement) et c’est un autre 5km pour accéder au sommet du Mont Orford. L’aller-retour sur le sentier des crêtes à partir de la Grande Halte est d’environ 18km. Vous pouvez encore une fois partir de l’accueil Le Cerisier, en empruntant le sentier du pékan et en suivant les indications vers le refuge du Castor. L’aller-retour par cette voie sera d’environ 26km.

 
Sentier des cràtes depuis Le Cerisier

BTMT-orford-mae-0205

La traversée du parc

Pour ceux ayant de bonnes jambes et n’ayant pas peur des longues distances avec un dénivelé important, vous pouvez faire la traversée du parc du Mont Orford. En partant du chemin des nénuphars, à la jonction avec la route 220, vous commencerez par grimper le Mont Chauve. Vous pouvez ensuite descendre par le versant ouest ou est. À la croisée des randonneurs, suivez les indications vers le refuge du Castor. Ensuite, suivez les indications pour accéder au sentier des crêtes. Celui-ci vous mènera directement à la piste La Grande Coulée du Mont Orford. Un dernier effort pour atteindre le sommet et ensuite, vous redescendez par la piste 4km jusqu’à l’intersection avec la piste du Ruisseau des Chênes. Après de petites montées et descentes, vous entreprendrez votre dernière descente sur 2 km pour arriver à la route 112. C’est un parcours de 25km avec environ 1300m de dénivelé positif. Vous avez besoin d’une sortie plus longue et difficile? Faites l’aller-retour. 😉

Il y a aussi plusieurs sentiers multifonctionnels en gravier accueillant autant les marcheurs que les vélos mais personnellement, j’aime moins courir sur ces sentiers. L’Étang Fer-de-lance est aussi un bel endroit facile pour s’initier à la course en sentier. Vous pouvez aussi combiner plusieurs sentiers pour augmenter la distance et le niveau de difficulté. Les sentiers sont bien entretenus et la signalisation est abondante et simple à comprendre. Au niveau technique, il y a beaucoup de racines dans tous les sentiers et beaucoup de roches dans plusieurs autres. Vous devez être attentif tout au long de vos sorties. Vous en garderez d’excellents souvenirs avec des points de vue superbes qui vous feront oublier les douleurs dans vos jambes. ☺

Traversee du parc du Mont Orford

BTMT-orford-mae-0304

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterestby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook